Garder des contacts, donner du contrôle et impliquer les collègues. Ce sont les 3 "C" d'un parcours de réintégration réussi selon notre invité expert Lode Godderis

Un de vos collaborateurs reprend le travail après une incapacité de travail de longue durée? Quelle belle nouvelle, car ce n’est absolument pas évident.

Il faut être prêt physiquement, mais aussi mentalement, parce que revenir au travail constitue une grande étape à franchir. En tant que responsable, vous pouvez faire beaucoup pour que le parcours de réintégration se passe au mieux. Mais quoi? Nous avons posé la question à notre invité expert Lode Godderis, professeur de médecine à la KUL.

Sachez que tout le monde se pose des questions. Que ce soit vous, les collègues et le collaborateur.

Lorsque quelqu’un revient travailler après une absence de longue durée, cela amène son lot de tensions et d’incertitudes pour toutes les personnes concernées. Le collaborateur se sent souvent incertain et se pose de nombreuses questions. « Aurai-je encore du boulot? Comment les collègues vont-ils réagir à mon retour? Et à mon absence? Est-ce que je vais pouvoir faire le travail? Est-ce que je vais de nouveau pouvoir m’adapter au rythme de travail? »

Toutefois, tout comme le collaborateur qui revient, en tant que responsable, vous avez sans aucun doute des questions quant au retour du collaborateur: comment impliquer de nouveau quelqu’un dans l’équipe si la personne revient à mi-temps? Les tâches ont en effet été réparties après l’absence de votre collaborateur. Et comment aider à prévenir une nouvelle absence du collaborateur?

Ne sous-estimez pas non plus les attentes du reste de l’équipe. Ces mêmes questions que le collaborateur et vous-même vous posez jouent aussi un rôle auprès des collègues.

Garder des contacts facilite le retour

Pour la personne absente, des contacts occasionnels avec les gens du travail peuvent faire la différence lors du retour. En tant que responsable, gardez des contacts chaleureux avec votre collaborateur. L’initiative peut partir de vous-même. Appelez-le en posant cette simple question: « comment ça va? ».

Respectez les conseils suivants:

  • Ne demandez pas trop explicitement la situation médicale du collaborateur. D’un point de vue strict, cela ne vous concerne pas.
  • Laissez le collaborateur déterminer le cours de la conversation, ne dirigez donc pas trop vous-même.
  • Passez un coup de fil pour vous inquiéter légitimement de la santé du collaborateur, vous ne devez donc pas forcément parler du travail.
  • N’employez pas une conversation de routine pour sonder l’éventuel retour du collaborateur. Il est préférable de le faire lors d’un autre entretien.

La règle est donc de prendre l’initiative de débuter un entretien et que le collaborateur choisisse lui-même le cours de la conversation. Faites la comparaison avec une poignée de sable dans votre main: plus vous serrez, plus vite elle disparaît de votre main. Donnez donc le contrôle à votre collaborateur.

Comment pouvoir discuter d'un retour?

Vous identifiez des signes clairs que votre collaborateur pense à un éventuel retour? Mettez-vous d’accord pour appeler de nouveau plus tard afin de discuter ensemble du parcours de réintégration. Vous le faites à l’aide des 3 questions qui donnent le contrôle à votre collaborateur.

  • Quand peut-il ou veut-il revenir?
  • Revient-il temporairement à temps partiel ou directement à temps plein?
  • Quelles tâches endossera-t-il lors du retour?

N’oubliez pas non plus vos autres collègues. Soyez clairs quant au fait que le collègue n’endossera pas de suite toutes les tâches. Une répartition des tâches univoque permet d’éviter d’éventuels conflits par après. En effet, un parcours de réintégration réussi dépend à quatre-vingt pour cent d’une bonne communication mutuelle.

4 dilemmes concernant le retour au travail

En plus de l’entretien ci-dessus, nous avons présenté au professeur Dr. Lode Godderis 4 dilemmes concernant la reprise du travail après une incapacité de travail de longue durée. Vous pouvez retrouver ses choix dans la vidéo ci-dessous.

Professeur dr. Lode Godderis

Outre l’impact sur le mental, l’incapacité de travail et la réintégration ont aussi un impact financier. Vous voulez en savoir plus? Nos collègues de Gonna.be vous aideront.

Autres articles

Vous aves une question?

Vous avez une question ou quelque chose n’est pas clair ? Vous ne savez pas comment réaliser un exercice spécifique ? Vous avez besoin de motivation ? Ou juste envie de parler avec nous ? Vous pouvez le faire au moyen du formulaire de contact ci-dessous !

Formulaire de contact
Je souhaiterais obtenir des informations sur les piliers suivants :

Vous avez une question ou quelque chose n’est pas clair ? Vous ne savez pas comment réaliser un exercice spécifique ? Vous avez besoin de motivation ? Ou juste envie de parler avec nous ? Vous pouvez le faire au moyen du formulaire de contact ci-dessous !

Posthofbrug 16
2600 Berchem
België
KBO BE0725.847.436​
T. +32 (0)3 247 28 88